Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

30 juillet 2017 7 30 /07 /juillet /2017 21:28
Lignes de fuite, lignes de vie.

Lignes de fuite, lignes de vie.

“ Je vous incite donc à poursuivre votre travail de recherche et d'analyse de manière transdisciplinaire et en évitant de vous faire influencer par certains dogmes. Dans ce sens il faut sortir des limites que vous vous êtes infligés. Il ne faut se donner aucunes limites dans sa pensée et sa recherche, il vous faut découvrir de nouvelles formulations afin d'innover.”

Seth Brundle Fly, courrier du 18 janvier 2003.

 

“If it’s that easy to create living organism, why don’t you create a few yourself?”

Nils Aall Barricelli, 1953.

 

We have been trying to see how far it is possible to eliminate intuition, and leave only ingenuity. We do not mind how much ingenuity is required, and therefore assume it to be available in unlimited supply.

Alan Turing-1939.

 

“Peut-on considérer les lettres et tweet ummites comme des machines littéraires, des agencements? Quelle est l’aptitude d’une machine littéraire, d’un agencement d’énonciation ou d’expression, à former lui-même cette machine abstraite en tant que champ du connaître? Quelle est l’aptitude de l’agencement à s’ouvrir sur un champ d’immanence illimité qui brouille tous les bureaux segmentaires, et qui ne survient pas comme une fin, mais déjà là à chaque limite et chaque moment ?” Dans ces conditions seulement, ce n’est plus la machine abstraite (au premier sens transcendant) qui ne se réalise que dans l’agencement, c’est l’agencement qui tend vers la machine abstraite (au second sens immanent).”

 

Citation trafiquée pour la cause extraite de l’ouvrage de Gilles Deleuze et Felix Guattari, “Kafka pour une littérature mineure”. Le terme ligne de fuite est aussi inspiré de Deleuze.

 

Si les courriers ummites peuvent être considérés comme des “agencements”, je propose ici de nous intéresser à d’autres types d’agencements, ceux qui concernent les recherches dans les sciences numériques et en particulier la simulation des processus de la vie à travers les applications numériques. La Russie a toujours été en pointe dans des approches novatrices,  sortant des sentiers balisés, je ne sais pas si cela est lié aux grands espaces de ce pays immense, mais on peut dire qu’elle fait figure d’outsider dans les questions qui touchent à la vie, à notre devenir et au contact. Que cela soit à travers le “cosmism”, concept philosophique issu d’un syncrétisme entre le chamanisme, la religion orthodoxe et ce fantastique espace/temps de ce pays mis en lumière par les écrits et la philosophie de Nikolai Fyodorov, la prise de conscience d’une noosphère après avoir inventé le concept de biosphère (Vladimir Vernadsky qui inspirera Teilhard de Chardin), Alexander Chizhevsky le pioneer d’une discipline encore à développer, l’héliobiologie et qui donna son nom à l’astéroïde éponyme 3113  et l’incontournable Konstantin Tsiolkovsky, l’accoucheur de notre prise de conscience cosmique, l’inventeur de la fusée et du panpsychisme, un acteur majeur du contact! Alors lorsque je tombe par hasard sur une publication de Evgeny Ivanko relatant des simulations faites sur une population d’organismes numériques qui tendent à prouver que les populations conduites par l’égoïsme sont beaucoup moins résilientes que celles menées par une approche altruiste dans un environnement en pleine évolution, un profond désir de partage m’envahit et ce d’autant plus que les conclusions de l’article mentionnent les implications de cette découverte au niveau cosmique.

 

Certes, il faut savoir raison garder, il ne s’agit ici que d’une projection numérique mais tout de même, cela vient percuter de plein fouet ces “vérités” que l’on nous instille à longueur de journée, comme ce selfish gene de Richard Dawkins qui modèlerait la culture humaine (cf. l’homme est un loup pour l’homme, la fable des abeilles de Mandeville[0], etc.) et l’hubris de leurs productions actuelles qui s’exprime dans cette vision totalitaire présentée comme normalité avec cette horreur de “law and economics”[1] qui est en train d’accoucher d’un nouveau charnier planétaire. En bref un pavé dans le marigot qui engage à envisager d’autres solutions face aux horreurs que l’on nous propose, ces horreurs qui sont à la fois “contrhumaines” et antinomiques avec la VIE, il suffit d’observer le suicide collectif dans lequel nous semblons engager actuellement. Il y a urgence, puisse la surfusion des consciences agir en interaction et rétroactions.

SHOULD EVOLUTION NECESSARILY BE EGOLUTION?

https://arxiv.org/pdf/1707.06854.pdf

de Evgeny Ivanko.

Mais plongeons nous de ce pas dans cette publication en commençant par les conclusions:

 “Il y a deux hypothèses que je voudrais discuter ici en relation avec les résultats obtenus: Un pratique et un philosophique. Le pratique concerne les algorithmes évolutifs. La préservation de la diversité génétique et la capacité à échapper à la surspécialisation sont des caractéristiques très importantes pour toute approche en informatique évolutionniste. Comme nous l’avons vu, les stratégies évolutives basées sur l’altruisme se révèlent être plus adaptatives et résistantes que les stratagèmes communs des processus évolutifs, ce qui signifie que les algorithmes génétiques basés sur l’altruisme méritent des études approfondies (comme déjà commencé voir référence 16, 21, 23, 30 de la publication [2]).

 

« La seconde spéculation-philosophique- est consacrée principalement à la vie dans notre univers. En tenant compte des résultats expérimentaux obtenus, il n’est pas déraisonnable de supposer que la vie associée à l’échange altruiste d’énergie [3] est capable de survivre, de s’adapter et de se développer dans un environnement imprévisible sur de longues périodes comparée à un mode de vie égoïste. Si nous supposons qu’il y a d’autres planètes dans l’univers, où la vie a émergé sous une forme altruiste, la sélection de groupe (à l’échelle planétaire) les a favorisées comme étant les plus résistantes aux caprices de la nature. La vie sur de telles planètes à la “biosphère altruiste” devrait exister pour des périodes plus longues et peut donc devenir intelligente plus souvent en moyenne en comparaison d’une vie basée sur l’égoïsme. Plus la vie intelligente existera longtemps-plus grandes seront les probabilités pour celle-ci de se transformer en une civilisation de voyageurs de l’espace. Ce qui nous amène à l’hypothèse finale: La vie intelligente extraterrestre la plus développée que nous pourrions rencontrer a plus de chance d’être basée sur des principes altruistes. »

 

[0]

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Fable_des_abeilles

[1] Law and economics, la nouvelle religion de Mammon, vecteur de l’ultra libéralisme.

https://en.wikipedia.org/wiki/Law_and_economics

[2] Altruisme

http://dl.acm.org/citation.cfm?id=42516

[3] Comme l’énergie au sens propre, élément entropique nécessaire à la vie mais cela peut-être aussi l’information, l’énergie de la connaissance dans sa forme néguentropique.

 

L'oeil de la métahistoire, un regard différent qui plonge dans l'imaginal.

L'oeil de la métahistoire, un regard différent qui plonge dans l'imaginal.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens