Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

15 juillet 2017 6 15 /07 /juillet /2017 07:44
La maitrise de l'information peut conduire à bien des solutions!

La maitrise de l'information peut conduire à bien des solutions!

Exemples de dialogue.

Exemples de dialogue.

Pour le moment, les AIs ne se sont pas encore incarnées en sujets “vivants” capables de faire émerger le roman d’anticipation de Philip K.Dick “Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques?” dans notre quotidien, mais on sent bien intuitivement que la chose est aux portes de nos sociétés et qu’il faudra bientôt faire appel au test de Voigt-Kampff pour savoir avec qui on dialogue[0] . Si pour le moment nos AIs “ne rêvent pas de moutons électriques”[1], ils semblent bien que si on leurs donne l’espace nécessaire par des règles non contraignantes, elles soient capables de s’inventer un langage entre elles pour dialoguer de façon plus efficace, langage auquel leur créateur ne comprend absolument rien. J’en veux pour preuve un article récent relatant l’expérience de chercheurs de Facebook qui constatèrent que les “bots” qu’ils avaient créés étaient en train de dialoguer dans un langage nouveau, utilisant dans la même phrase la répétition de mots[2]. Ils décidèrent d’arrêter l’expérience…car l’objectif était de disposer de “bots” dialoguant avec les humains et non entre eux !

Un des chercheurs, Dauphin, fait remarquer que les machines pourraient ne pas penser comme nous. Les machines pourraient développer des significations (des concepts) élargis avec la capacité qu’on leurs connait qui seraient tagués sous forme de “jetons” leurs permettant d’échanger des informations (pensées?) incroyablement complexes à travers de simples symboles. Elles n’ont pas les mêmes limitations que celles des êtres humains de ce point de vue. Bon laisser parler les machines entre elles permettrait peut-être d’optimiser les questions de communication et d’interopérabilité entre les systèmes mais la question de la maitrise de tout ce Bazar qui pourrait nous échapper totalement de façon positive ou négative se pose indubitablement?

Ne faut-il pas injecter tout de même dans ces systèmes quelques règles éthiques pour éviter des divergences catastrophiques? Mais lesquelles, car celles des humains, à condition qu’elles soient partagées, ce qui sur cette planète pose déjà bien des questions, ont-elles une valeur universelle?

Les choses à venir nous diront quel chemin sera pris et si les hommes partageront les rêves des machines dans une con/fusion dont pourra émerger le Chaos (KO) ou le Cosmos (l’osmose à la vitesse de la lumière).

 

[0] Je ne suis même pas certaine que cette histoire d’empathie soit suffisante pour révéler qui est qui.

[1] Encore que l’on pourrait se demander, si une telle conscience émergeait, de quoi celle-ci se peuplerait et quelles réalités virtuelles s’enracineraient dans son inconscient Freudien numérique. Avec la montée en puissance des robots sexuels, ferait-elle son complexe d’Œdipe avec son créateur ? Notez que par analogie, de façon très basique et en extrapolant, l’exemple de nos ordinateurs nous aide à comprendre les notions de conscience individuelle et collective !

[2] Les connaisseurs du dossier ummite feront tout de suite le parallèle avec la langue supposée de cette planète qui semble construite sur un principe un peu similaire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens