Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 23:09
Détection infrasonique des OVNIs

Détection infrasonique des OVNIs

Il est pour le moins étonnant que l’ufologie n’ait pas fait appel jusqu’à présent à la détection des OVNIs à partir des infrasons , détection qui pourrait être corrélée avec certaines observations. Rappelons le principe :

Tout mécanisme générant un choc dans l’atmosphère peut créer des ondes infra soniques qui peuvent être détectées et permettre des caractérisations en terme de densité, température, vitesse de particule ou pression (pression relative par rapport aux changements de température de l’atmosphère ambiante). Ces techniques sont d’ailleurs appliquées à la détection  de météorites qui entrent dans l’atmosphère à très haute vitesse et les ondes de choc qu’elles provoquent décroissent rapidement dans le domaine des infrasons. Ces ondes infra soniques peuvent être détectées au sol. Leurs caractéristiques (période et amplitude) peuvent être reliées aux propriétés de l’objet entrant comme la vitesse, le diamètre, l’énergie émise par unité de longueur de queue. La figure ci-dessus montre comment le cône de Mach est créé par l’objet entrant dans l’atmosphère et comment l’onde de choc se propage en dehors de la trajectoire (à angle droit de la direction de déplacement) et finalement atteint le sol où il peut être détecté. Ces ondes de pression peuvent aussi être couplées au sol avec les ondes sismiques.

Les infrasons se sont révélés être très fiables dans la détection des bolides (et des objets) et peuvent être utilisés pour estimer l’énergie, la localisation, l’horodatage et l’altitude de la source.

On trouvera sur le graphique présenté au début de cet article, l’application de ce principe à la détection de certains OVNIs. La méthode est assez ouverte car elle permet la détection de ceux-ci sur au moins deux types de propulsion qui pourraient être parmi celles utilisées pour se mouvoir notamment en atmosphère dense.

Exercice pratique sur le surfeur des étoiles et comme nous sommes dans la période de la « Guerre des étoiles » notamment avec la sortie d’un nouvel épisode, on peut s’intéresser ici à l’étoile noire ou Dark Star qui dans la sphère de l’exotique n’est pas une sphère justement mais bien plutôt un triangle !

Dark Star

Dark Star

Lorsque vous entendrez des boums suspects, des bruits inopinés ou des vibrations, ne mettez pas forcément en cause quelques phénomènes telluriques ou la fabrication de tunnels mais essayez plutôt de lever les yeux au ciel…

 

J’ai trouvé sur le net récemment cette vidéo YouTube qui fait référence à de la technologie de la fin des années 1980 et qui n’est pas sans rappeler les propos tenus par Jean-Pierre Petit dans son ouvrage  "OVNIs et Armes secrètes américaines".

L'histoire des techniques!

L'histoire des techniques!

Traduction rapide de quelques extraits :

« Voir la vidéo et à partir de 1.20

L’autre élément d’information et celui qui m’a conduit à faire des recherches sur les histoires d’Aurora était une séquence de boums soniques au-dessus de la Californie. Le jeudi 18 juin 1992 à 7 heures du matin et pendant 6 jeudis à la même heure au cours de l’année précédente il y eu de faibles secousses à Los Angeles, remarquées par les appels d’habitants inquiets. Jim Mori de l’US geological survey essaya de découvrir ce qui pouvait bien provoquer de façon ponctuelle ce tremblement de terre inhabituel. A sa disposition, il avait des stations d’enregistrement. Il établit rapidement la présence d’un double passage du mur du son d’un avion supersonique. Mori compara la signature des passages du mur du son de l’avion avec la forme de ceux produits par la navette spatiale atterrissant en dehors de Los Angeles et avec celle du SR 71 Blackbird dans son record de traversée intercontinentale de 1981. Elles étaient complètement différentes. La taille et la forme du passage du mur du son étaient uniques.

« Nous avons de nombreuses signatures de passage du mur du son en Caroline du Sud, une des raisons en est que la navette spatiale atterrit à la base d’Edwards de l’air force  qui est dans le dessert, ici. Il est possible de dire la direction, la vitesse et l’altitude de l’objet qui produit le passage du mur du son si vous avez de bons systèmes d’enregistrement. Aussi pour ce passage du mur du son mystérieux que nous voyons, il est clair qu’il voyage au-dessus de la mer mais comme nous n’avons aucune station là-bas, nous n’avons pas beaucoup de données, aussi nous n’avons pas une estimation précise de la vitesse à laquelle cet objet particulier naviguait et tout ce que nous pouvons dire, c’est qu’il voyageait plus vite que la vitesse du son. Une des possibilités serait que cela soit une météorite et il y a des exemples de météorites produisant des passages du mur du son. Evidemment, une météorite apparaissant tous les jeudis matin est plutôt très improbable ».

L’hypothèse officielle était que des avions de combat de la US navy étaient responsables, mais peu d’experts furent convaincus… La découverte capitale se produisit lorsque Bill Sweetman reçut un dessin à la main d‘un témoin de ce qu’il pensait ne pourrait-être que l’Aurora.

J’ai une série de versions de toute l’histoire suggérant que les preuves s’accumulaient que quelque chose était là, et j’ai reçu un message et des notes d’un homme appelé Chris Gibson.

Ce témoin oculaire est un des meilleurs dans ce domaine. Chris Gibson était un membre du corps de la Royal Observatory. Il faisait partie de l’élite de l’équipe de reconnaissance, un des meilleurs observateurs militaires d’avions dans le monde. Un jour, en 1989 alors qu’il travaillait sur une plateforme pétrolière en mer du nord, un collègue l’appela au dehors. Il y avait une formation de 4 avions, le premier avion était un KC135 strato tanker et de chacun de ses côtés il y avait deux chasseurs bombardiers F111. Suivant la queue du KC135 Strato tanker il y avait un avion de forme triangulaire de couleur noire, sans aile, sans aileron, un triangle parfait et cela ne correspondait à rien de ce que j’avais vu auparavant. Ce qui est assez inhabituel car je suis entrainé par le corps des observateurs à reconnaître dans l’instant tout avion et si je ne savais pas ce que c’était, c’est donc que ce n’était dans aucun livre. 

Un faisceau convergent d'indices...

Un faisceau convergent d'indices...

5.57 A Amarillo au Texas, Steve Douglas a peut être obtenu des preuves photographiques de l’Aurora. Il maintient des équipements militaires sophistiqués  de supervision de signaux des émissions militaires chez lui.

Le 22, 23 mars 1992, j’étais de retour dans mon bureau lorsque la maison fut ébranlée par ce qui apparaissait comme un important passage du mur du son. J’ai entendu de nombreux passages du mur du son avant aussi je sais comment il résonne mais celui-là semblait continuer, ce n’était pas juste un boum soudain qui passait mais c’était plutôt comme un gros « obturateur » que vous sentiez dans votre poitrine et qui était en vibration et c’est là que j’ai vu cet avion très rapide volant au dessus de la maison à une vitesse inimaginable et j’ai pris mon appareil photo sachant que c’était quelque chose, quelque chose de différent, en particulier à la vue de la trainée et de sa forme.

La forme en beignet répétitive de la trainée n’est pas faite par un avion conventionnel. Le bruit de son moteur est aussi unique.

C’est un bruit composé d’explosion, régulier et pulsant comme si quelqu’un filait dans le ciel, vous le sentiez plus dans votre poitrine que ce que vous l’entendiez. Le son ne ressemblait ni à un avion ni à une fusée. C’est très singulier et un son étonnant.

Les trainées en forme de beignets alignés ont été rapportées partout dans le monde. Cette prise de vue qui n’a jamais été diffusée a été prise par un cameraman amateur à partir d’un vol transatlantique. Il est très difficile de cacher un avion comme l’Aurora.

Steve mit en marche sa radio et sur une fréquence militaire réservée aux satellites militaires, il entendit le signal d’appel « Dark Star …». Je n’ai jamais entendu Dark Star auparavant parmi les milliers de signaux d’appel.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens