Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 06:13
Découverte des exo planètes par année.

Découverte des exo planètes par année.

Vous allez me dire qu’il ne s’agit pas d’extraterrestres ici mais bien plutôt de leurs planètes. Certes, mais les données qui nous parviennent sont tellement bouleversantes dans le sens où des cousines à la Terre semblent peupler les confins de la galaxie que penser que ces planètes ne sont pas habitées tient plus de la croyance que d’une hypothèse sensée s’appuyant sur le principe de Copernic. Lorsque l’on fait état du chemin parcouru et d’un temps où il n’y a pas si longtemps de doctes savants nous expliquaient que la Terre était peut-être une planète unique (théorie de la formation catastrophique du système solaire qui eut ses heures de gloire au siècle dernier [1]), on voit bien que quelque chose s’est passée et a brisé quelques croyances. Et nous ne sommes qu’au début des révélations, on pressent que les choses vont s’accélérer avec le James Webb Space Telescope (JWST) et le Transitting Exoplanet Survey Satellite (TESS).

Mais regardons plutôt les résultats contemporains :

Le 13 octobre 2016, les astronomes ont confirmé la présence de 3397 exoplanètes à partir d’une liste de 4696 candidates potentielles qui furent découvertes entre 2009 et 2015) !

Quelques unes de ces planètes ont été observées directement ! Cependant la grande majorité a été détectée par des méthodes indirectes (vitesse radiale ou méthode de transit). Si l’on s’est intéressé au départ aux étoiles de classe spectrale M (les plus nombreuses) depuis novembre 2013 Kepler s’est orienté sur l’observation des étoiles de type spectral K ou G, c’est à dire des étoiles proches du soleil.  24 % des étoiles de type M abritent des planètes potentiellement habitables comme la Terre,  ce qui conduit à une estimation d’environ 10 milliards de planètes habitables dans la galaxie !

Si l’on s’intéresse aux étoiles similaires au soleil, c’est environ un quart de ces dernières qui abriteraient une (des) planètes similaires à la Terre… Potentiellement, ce sont littéralement des dizaines de milliards de planètes habitables dans notre seule galaxie !

Vous observerez la tendance exponentielle des découvertes planétaires significative d’une singularité et dans ce contexte les chances de trouver ET ailleurs… ou finalement ici sont très grandes, ce qui introduit la notion de "singularité extraterrestre" qui peut être considérée comme une brisure de symétrie paradigmatique dans les cultures humaines sous l'effet du contact que celui-ci soit direct ou inféré, il est de facto bien là! Nous devons comme le suggéraient Spinoza et Poincaré revoir nos rapports au monde, et je rajouterai dans un contexte élargi.

[1] La première théorie catastrophique de formation du système solaire fut énoncée en fait par Buffon  qui suggéra que le système solaire était issu d’une éjection de matière solaire provoquée par la collision du soleil avec une comète. Elle revint à l’ordre du jour en 1880, étudiée par Bickerton, puis Chamberlain en 1901, Moulton en 1905 la comète étant remplacée par une étoile passant à proximité du soleil et qui aurait arraché un filament de matière solaire qui se serait condensé, puis elle fut affinée par Jeans et Jeffreys. Compte tenu du caractère catastrophique de cette théorie qui supposait des rapprochements célestes, les probabilités de trouver des sœurs à la Terre fondaient comme neige au soleil, ce qui était pratique pour les croyants de la Terre rare. Force est de constater aujourd’hui que les faits viennent totalement contredire cette hypothèse !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens