Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

10 août 2016 3 10 /08 /août /2016 20:44
OuvertureOuvertureOuverture

Ouverture

Un site à ne pas manquer et je salue au passage le travail phénoménal abattu par Anakin qui s’efforce contre vents et marées de maintenir ce diamant du net qui est une ressource indispensable pour qui s’intéresse à l’ufologie.

En goguette sur le net, j’ai trouvé ce signe qui devrait peut-être l’inspiré :

 

CompilationCompilationCompilation
Compilation

Compilation

Ne trouvez-vous pas qu’il y a énormément de comètes Kreutz en ce moment ?

 

 

Cela ne vous fait-il pas penser à ceci qui n’est pas très loin de l’affaire UMMO et finalement proche de la question des armes et de leur prolifération dans le cosmos :

 

Extrait:

 

D'AUTRES DISSIMULATIONS D'IMPORTANCE.

Cette étude ne serait pas complète si nous ne prenions pas un peu de recul sur ces faits, notamment en se posant ces questions: cet événement est-il la première et l'unique expérimentation de telles bombes? cette technologie étant apparue dans le courant des années soixante-dix, l'U.S. Army aurait-elle attendu 20 ans pour l'expérimenter? Et bien l'observation d'un certain nombre d'événements cosmiques nous prouve que non. Il existe en effet une catégorie spécifique de comètes ayant la particularité de frôler le Soleil et même de le percuter. Ce "groupe de Kreutz", comme on le nomme, comporte une trentaine d'observations, la plus ancienne datant de l'an 371 avant J.C. Or il se trouve que plus de la moitié de ce groupe est constituée par une vague de 16 mini-comètes portant les noms des 2 satellites artificiels, SOLWIND et SMM, qui les ont observées depuis une orbite terrestre. Cette bien curieuse vague a déferlé de 1979 à 1989 et n'est pas sans présenter d'étranges similitudes avec "SL9" puisque toutes se sont désintégrées de manière explosive. Ces 2 satellites de l'U.S Army étaient là, soi-disant, pour étudier le Soleil et ses orages magnétiques; en réalité leur rôle plus spécifique était d'observer le comportement de ces 16 projectiles expérimentaux dans leur phase finale. Les comètes du groupe de Kreutz observées précédemment avaient, pour la plupart, des orbites inclinées d'environ 144degrés. Alors pour assurer le camouflage de ces 16 bombes, il a fallu également les faire arriver sur le Soleil selon la même inclinaison. Ces 16 projectiles n'étaient pas entourés d'un halo lumineux de baryum-lithium comme "SL9", ils n'étaient donc pas visibles à l'avance. Ce n'est que dans la phase terminale de leur approche au Soleil, alors qu'ils plongeaient, sous l'effet de la puissante gravitation solaire, à des vitesses de 300 à 400 kilomètres par seconde (soit plus d'un million de kilomètres par heure) en laissant derrière eux une traînée lumineuse due à l'échauffement de leur bouclier thermique, qu'ils ont pu être filmés par la caméra équipant les télescopes-coronographes de l'U.S. Army. La forte luminosité du disque solaire n'a pas permis bien évidemment l'observation directe de ces explosions, seule l'illumination de la couronne solaire, pendant plusieurs heures après les impacts, était observable par les coronographes.

Si vous regardez d’un œil un peu attentif le système solaire, vous découvrez que celui-ci est drôlement marqué, Uranus couché sur son orbite, Mimas qui ressemble à l’étoile de la mort avec un cratère qui fait le tiers de son diamètre, Pinethée et Phoébé ce n’est pas beaucoup mieux, Dioné et Rhéa qui ont des hémisphères dissymétriques, une planète transformée en champ d’astéroïdes entre Mars et Jupiter, Mars qui aurait subi des explosions nucléaires titanesques, etc. on se dit que ce système solaire a traversé des périodes bien perturbées…Ces restes seraient-ils les signes d’un conflit du passé ou de phénomènes naturels ? Lors d’une conférence sur le Secret Space Program, un des orateurs dont j’ai oublié le nom évoquait « Versailles » et trouvait singulier que l’on soit amené à placarder sur nos sondes à destinations des étoiles (ce qui pour des gens qui passent leur temps à faire la guerre est singulièrement singulier) des symboles de paix comme s’il fallait montrer patte blanche et surtout bien déclarer que ces missions sont pacifiques, peut-être pour ne pas s’aliéner quelques étrangers et aussi parce que nous devons respecter une sorte de Versailles « cosmique »…héritage d’un passé tumultueux?

 La période actuelle serait-elle un retour aux errements du passé? Bis repetita placent?

 

Pionneer

Pionneer

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens