Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 18:46

N’allez pas penser que je suis une coincée qui finalement exprimerait un profil psychorigide (non je n’ai pas besoin de faire quelques analyses chez les spécialistes descendants de l’oncle d’Edward Bernays. Edward, vous savez ce spécialiste de la propagande) mais j’avoue être singulièrement perturbée lorsque le sujet extraterrestre est traité avec dérision et par dessus la jambe alors même qu’il ne fait l’objet d’aucun traitement médiatique « sérieux » par nos champions du formatage d’opinions. Ce ne sont pas les lamentables pantalonades du porte parole des abrutis du tiers exclu[0], Astier et sa question extraterrestre, ni cet article du Gorafi qui vont me faire changer d’avis.

Pourtant l’actualité est riche et il ne manque pas d’autres sujets importants qu’il conviendrait de tourner en dérision comme par exemple, en cet anniversaire du 18 juin, l’incarnation de la traitise venant salir l’esprit de résistance, ou encore le fait de vanter les vertus de nos démoncraties en soulignant le lancement prochain des primaires du « national socialisme », parti qui s’appèlera bientôt peut-être « les démocrates » pour converger avec « les républicains » dans ce nouvel ordre mondial planétaire au service des citoyens…ordre qui nous protégera des « dictateurs » de l’est...

 

Car finalement, le Gorafi n’imagine peut-être pas qu’en faisant un humour aussi grossier et potache, il touche à une question d’une sensibilité et d’une importance capitale pour l’humanité dont les implications sont insondables et dont le traitement finalement, plutôt que de nous faire rire et de nous endormir, devrait bien plutôt nous interpeller!

Certes, il s’agit de dénoncer l’absurdité de tels actes de mort et leurs conséquences sur la population bien humaine, mais cette culture de la mort à travers le complexe militaro industriel, n’est-elle pas elle aussi une expression à la puissance 10 d’un mode d’être totalement insupportable pour qui fait de la vie une philosophie et une éthique du devenir?

Le Gorafi est-il alors si loin de la vérité ?

La question du développement des armes spatiales alors même qu’elles devraient être interdites[1] ne devrait-elle pas figurer sur l’agenda politique d’un gouvernement planétaire représentatif ? Le fait que ces développements d’armes spatiales soient confiés à des organisations les plus occultes qu’il soit sans contrebalancement citoyen ni éthique alors qu’ils engagent l’entièreté de l’humanité sur des impasses ne devrait-il pas nous inciter, par instinct de conservation, à l’action plutôt qu’à un humour régressif et passif?

 

Je vous en laisse juge.

 

« Les agents vivants sont ceux qui rapportent des informations. »

« Quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas. »

FLP51.

 

[0] Notez que cet état est passager à condition de souhaiter en sortir bien entendu, ce qui est une autre paire de manches.

[1]Résolution de l’Assemblée générale 1148 (XII) du 14 novembre 1957 et suivantes, voir notamment

http://www.unidir.org/files/publications/pdfs/un-espace-de-securite-en-577.pdf

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens