Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 09:32
Temps des jonctions ou jonction des temps?

Temps des jonctions ou jonction des temps?

Dans cette longue litanie de l’horreur, on n’en finit plus de vivre en direct, de se ressouvenir, de commémorer des évènements odieux. Entre les bombes explosant dans la cité, les attentats manqués, les opérations avortées, le souvenir des morts et la parole des victimes, c’est tout notre calendrier qui semble communier une réalité qui nous est imposée, celle de l’horreur, celle de la torpeur. C’est à se demander si une ingénierie sociale de la terreur ne serait pas mise en branle pour piloter nos sociétés par la peur et l’effroi, le drame et l’émoi, un shock and awe social. Troquez votre cortex contre l’amygdale et laissez les émotions vous submerger, n’est ce pas en substance dans un autre domaine ce que nous rabâchent la publicité et le neuromarketing ? Et si une autre réalité encore plus sombre se dessinait à travers cette période bien singulière dont on pourrait dire que le 11 septembre a marqué l’entrée. Je ne sais pas vous, mais ces temps ont un gout amer qui sent le totalitarisme à plein nez. Il me semble entendre se diffuser sur les ondes et de façon subliminale, les slogans de big brother :

WAR IS PEACE

FREEDOM IS SLAVERY

IGNORANCE IS STRENGHT

Se conjuguant avec une force phénoménale pour nous empêcher de penser, pour nous entraîner dans une spirale infernale, lobotomisant notre conscience d’humain pour fabriquer à travers la violence et la haine, les futurs bataillons de chair à canon…

J’avais il y a de cela maintenant près de huit ans réalisé un petit dossier sur ce qui me semblait être un domaine fort peu médiatisé mais dont les implications pour « nos sociétés évoluées » deviendraient cardinales. Avec le recul du temps et je ne sais si c’est ma conscience imaginale qui parlait déjà à l’époque, j’ai bien l’impression que nous sommes rentrés de plain pied dans les applications pratiques...

J’écrivais par exemple :

« Par exemple, serions-nous donc déjà dans la création de réflexes conditionnés à la Pavlov, en passant en boucle des évènements tragiques et leurs causes désignées (pour illustrer le propos, les attentats du 11/09 et l’association avec le terrorisme islamique) une façon de préparer le raisonnement motivé et les nouveaux conflits calculés ? »

Comment exorciser ce démon entropique qui semble s’insinuer dans nos sociétés ? J’avais alors composé « Air du temps ». Je crois que ce poème est plus que jamais d’actualité et qu’il convient d’écouter notre conscience imaginale pour que notre devenir sur cette planète ne se transforme pas en mortuaires souvenirs d’une humanité qui aura troqué la vie contre l’infâme barbarie, celle qui peut prendre tous les visages y compris celui de la technologie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens