Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 14:19
Au moment où je meurs j'aperçois sans rancœur la profondeur du malheur.

Au moment où je meurs j'aperçois sans rancœur la profondeur du malheur.

Dans le silence de la nuit, mes ailes me conduisent au fruit,

Mes percepts activés par le gaz carbonique m’aident à tracer le chemin que je suis

Car je suis une sorte de vampire qui se nourrit de sang

Je frôle mes proies pour mieux les sucer

Dans une envie renouvelée de chair à percer

Pour mieux aspirer le sang de la vie que je digère dans l’ici

Je participe à la boucle de l’infini

Nourrissant mes entrailles de cet élixir qui me ravitaille

Je navigue de corps en corps, piquant, suçant vaille que vaille

Je m’éclate dans la consommation aspirant la potion

Jusqu’à m’enivrer de poison tant je consomme sans modération

Et soudain, sans l’avoir anticipé une immense main vient se plaquer

Sur mon étant en train de profiter, dans une épiphanie de l’instantané

Je sens la jouissance du sang qui s’écoule dans les conduits.

Et soudain l’implacable pression de la main qui fait éclater ma vie.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens