Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 20:24

Il est des temps où la barbarie est convoquée séance tenante pour s’exprimer dans l’ici en toute infamie. Quoi de mieux que de faire appel à l’approche Rimbaldienne pour cette convocation qui signe une mission :

 

C'est la débandade!

C'est la débandade!

Barbare Arthur Rimbaud.

Barbare Arthur Rimbaud.

Les poètes et les artistes seraient-ils les seuls à percevoir les métamorphoses ovidiennes au devant ?

« Cette ombre que tu vois, c’est le reflet de ton image. Elle n’est rien par elle-même, c’est avec toi qu’elle est apparue, qu’elle persiste, et ton départ la dissiperait, si tu avais le courage de partir ! Mais ni le souci de Céres, ni celui du repos ne peut l’arracher de là ; étendu dans l’herbe épaisse, il contemple, sans en rassasier ses regards, la mensongère image, et par ses propres yeux se fait lui-même l’artisan de sa perte. »

Les métamorphoses III/425-461.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens