Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 07:00

Comment ne pas être étonnée de la teneur de certains articles lorsqu’ils manquent à l’évidence d’objectivité et se présentent avec le « costume » du sérieux et de la science pour en fait propager des croyances assez proches finalement des foutreries pseudosceptiques et de ce que l’on pourrait qualifier « d’aberration scientifique » que constitue la « théorie de la terre rare » ou l’idée selon laquelle l’homme serait le seul être conscient de l’univers… Pour preuve cet article qui est sensé se faire l’écho d’une publication scientifique sans la citer!

« Une vaste battue aux extraterrestres se solde par un échec. »

Le titre est d’ailleurs mensonger car le contenu se montre finalement beaucoup moins affirmatif mais on trouve tout de même ceci :

« Des astronomes américains viennent bien de conclure, après avoir observé 100 000 galaxies, n’y avoir trouvé aucun signe de civilisation. »

 

L’auteur aurait-il peur que le lecteur vérifie et constate par lui même que les chercheurs en question sont loin d’évoquer un échec mais bien plutôt qu’ils s’inscrivent dans une démarche signalant des candidats potentiels!

Réparons cette erreur manifeste et donnons d’une part la source de l’article d’origine et d’autre part une traduction de quelques passages emblématiques qui contreviennent aux dires de notre journaliste « sérieux »…Propagande quand tu nous tiens. J’ai hâte (ou G chapeau, c’est selon) de vous le faire partager :

Recherche de galaxies K3

Recherche de galaxies K3

Qui s’inscrit d’ailleurs dans une série d’articles que j’avais déjà évoquée ici sur ce même fil le jour de la fête de la vierge 2014. J’ai mis en gras ce que notre journaleux s’est bien gardé de préciser et qui définit les limites de ce qu’il affirme ou ce  qui le contredit !

 

« Les supercivilisations de Kardashev proches du type III [0](qui se développent à l’échelle d’une galaxie) pourraient avoir une forte luminosité dans l’infrarouge moyen. Nous avons utilisé le satellite d’observation dans l’infrarouge étendu WISE pour observer 100 000 galaxies aux émissions infrarouges extrêmes, 1000 fois plus de galaxies que dans les recherches précédentes. Nous avons calibré les données du catalogue de tout le ciel de WISE pour améliorer la photométrie des sources étendues. Nous présentons 563 sources étendues avec une latitude galactique |b| ≥ 10 et des couleurs rouges dans l’infrarouge moyen MIR (Mid InfraRed), en les ayant vérifiés pour supprimer les artéfacts. Aucunes galaxies dans notre échantillon n’accueillent une civilisation extraterrestre retraitant plus de 85 % de sa lumière dans l’infrarouge, et seulement 50 galaxies, incluant Arp 220[1], ont une luminosité qui est conforme à un retraitement à plus de 50%. 5 sont nouvelles pour la science et méritent d’être étudiées de façon plus approfondie. L’étoile Be 48 de la constellation de la balance se trouve à l’intérieur d’une nébuleuse dans le moyen infrarouge et nous suggérons qu’elle puisse être créée de poussières. L’imagerie de WISE, 2MASS et de Spitzer montre que IRAS 04287+6444 est compatible avec un amas d’objets stellaires jeunes fortement éteints préalablement inaperçus. Nous identifions 5 galaxies spirales « passives » (c’est à dire rouge) avec une luminosité MIR forte et un faible luminosité dans le proche ultra violet NUV (Near Ultra Violet). Nous recherchons un ensemble de galaxies H I « noires optiquement » et nous n’en avons pas trouvées. Ces 90 sources peu comprises et les 5 spirales passives anormales méritent un suivi à la fois par le SETI et selon l’astrophysique conventionnelle. »

Résumons nous, 95 sur 100 000, cela nous fait potentiellement 0,095% des objets observés et pas un échec complet ! Et si l’on va faire un tour dans les conclusions, l’aperçu est quelque peu différent ! Je cite :

« Nous trouvons qu’il n’y a pas de galaxie dans notre échantillon de 100000 galaxies qui ont des valeurs de retraitement de la lumière de plus de 85%, signifiant qu’aucunes galaxies résolues par WISE ne contient des civilisations galactiques dont la fourniture d’énergie correspond a plus de 85 % de la lumière stellaire de la galaxie (à moins que cette énergie ne soit pas principalement émise dans la bande passante de WISE). Nous avons identifié toutes les 50 galaxies résolues dans notre échantillon avec des valeurs de gamma supérieures à 50 %. Une modélisation de la distribution spectrale d’énergie (SED :Spectral Distribution Energie) plus détaillée de ces galaxies, y compris l’utilisation d’autres bandes, nous permettra d’établir des limites hautes plus sévères et nous réaliserons une telle modélisation dans le futur.

Nous avons aussi identifié 93 sources avec un gamma > 0,25 mais faisant l’objet de très peu d’études dans la littérature scientifique. Trois de ces sources sont brillantes en moyen infrarouge (MIR) et sont des galaxies rouges qui sont essentiellement nouvelles pour la science ayant très peu ou pas du tout de référence au delà de simples références à une détection par IRAS ou d’autres programmes. La vérification que le flux dans d’infrarouge moyen de toutes ces galaxies correspond à des sources naturelles (par exemple à travers une modélisation de la distribution spectrale en énergie sur beaucoup plus de bandes que ce que WISE ou la spectroscopie offre) poussera notre limite supérieure sur les fournitures d’énergie des galaxies abritant des civilisations galactiques de notre échantillon jusqu’à 50 % de la lumière stellaire disponible. En attendant, ce sont les meilleures canditates dans l’univers local pour des civilisations de Kardashev de type III. Cette limite améliorera la limite de alpha[4] <75% trouvé par Annis (1999) dans 57 galaxies spirales et 106 galaxies elliptiques.

Et proche de la fin de la publication, on trouve notamment ceci :

« Dans les annexes nous avons aussi illustré comment WISE peut être utilisé pour éliminer de larges classes de civilisations K3 comme étant responsables d’un manque d’émission dans les fameuses galaxies H1 noires et les spirales rouges (ou passives) présentant des anomalies de couleur et de morphologie. Nous trouvons un échantillon de 5 spirales rouges avec des couleurs rouges MIR et (NUV-r), qui sont contradictoires avec les hauts niveaux de formation d’étoiles mais compatibles avec de hauts niveaux de signature thermique extraterrestre. » SIC.

Les 5 candidates :

Objets potentiellement K3?

Objets potentiellement K3?

Foutrerie pseudo sceptique et scepticisme à deux balles quand vous nous tenez…dans sa lecture orientée notre journaliste s’est aussi emmêlé les pinceaux ou s’est peut être contenté de lire le résumé. En effet il nous dit :

« Pour avancer dans sa chasse aux civilisations extraterrestres, le groupe de scientifiques menés par Jason Wright peut encore compter sur d’autres réservoirs de données. Il y a notamment le satellite Spitzer, qui a scruté le ciel dans les années 2000, avec une résolution nettement supérieure à celle de WISE.»

alors que nos chercheurs stipulent en fait ceci:

« Le télescope spatial Spitzer est un autre outil puissant pour les recherches des pertes thermiques, ayant une sensitivité et une résolution angulaire supérieure. Sa surveillance du plan galactique en fera un outil puissant pour la recherche des civilisations de type K2 dans la voie lactée. Comme ses zones de surveillance larges sont généralement limitées aux régions de formation des étoiles et au plan galactique, où la sensibilité aux civilisations de type K3 est plus limitée, nous avons limité nos efforts dans ce papier à WISE. »

Avouez que c’est tout de même singulièrement différent !

 

Et tout est à l’avenant. Percutons l’ânerie chaque fois quelle se présente pour déconstruire les discours scienteux de nos fidèles soldats du conformismes et du système qui sont finalement aux antipodes de la science mais bien propres à Bernay[3] le citoyen. Comme déjà dit, en cette période trouble, mieux vos s’adresser au bon dieu qu’à ses saints, aux publications qu’à leurs interprétations…il est « WISE » de s’informer par soi même pour ne pas se faire bullshiter !

 

[0]

Kardashev(1964) a paramétré les civilisations extraterrestres potentielles selon leur production d’énergie comparée à la lumière stellaire disponible pour cela, avec des civilisations de type I (KI dans notre notation) maitrisant en totalité l’insolation stellaire de sa planète, une civilisation extraterrestre de type KII maitrisant entièrement la luminosité d’une étoile (c’est à dire une sphère de Dyson, K2) et une civilisation de type III (K3) maitrisant la plupart de la luminosité stellaire dans une galaxie. Exprimé en ces termes, l’argument de Hart concernant le temps nécessaire à l’apparence d’une première civilisation K2 pour sa croissance en une K3 est très court, impliquant que nous devrions nous attendre à de nombreuses civilisations de type K3 dans l’univers si la vie interstellaire est commune. C’est le point de départ de la série d’études qui ont présidé à l’établissement de 3 publications récentes sur le sujet.

 

[1] Halton Arp catalogue, vous savez, cet astronome américain qui a remis en question l’histoire du décalage vers le rouge en présentant un catalogue des galaxies « atypiques » que nos doctes scientifiques conformistes essayent de cacher sous le tapis tant les incohérences qui y apparaissent sont patentes vis à vis du modèle actuel. Boum ! La vérité ne se satisfait pas du consensus et préfère le changement de paradigme.

http://www.astrosurf.com/arp/page_arp201_250.htm

Arp 220 IC 4553 dans le Serpent. Dim 1'.5 mag 13.1

Galaxie spirale avec boucle adjacente.

C'est une collision entre 2 galaxies, Arp220 est considéré comme l'objet le plus lumineux de l'Univers local... Il est classé parmi les objets Ultra Luminous Infrared Galaxy (ULIRG). Le 2 lobes ainsi que le détail de la bande d'absorption sont bien visibles sur l'image récente faite au C9.

Voir comparaison avec télescope SLOAN et Hubble, lien "image inversée"

 

[3] Comprendre « berner » mais en référence à Edward Bernays, un homme peu connu mais qui mérite le détour car il est en quelque sorte le fondateur de nos « fabuleuses démocraties ».

Edward Bernays : Propaganda, comment manipuler l’opinion en démocratie.

Le champ ufologique est bien un champ politique. Les règles et le bon sens ne sont-ils pas l’apanage d’un conformisme social ?

[4] Alpha est la fraction de lumière stellaire qui est absorbée et réémise sous forme d’émission d’un corps noir à la température Tperte.

Pour chaque source les auteurs ont appliqué la méthodologie décrite par Wright et al. (2014a) pour estimer le paramètre gamma (la fraction de lumière stellaire qui est réémise comme perte thermique extraterrestre) et Tperte (la température caractéristique des pertes thermiques) pour chaque galaxie, faisant l’hypothèse ν=0 (pas de rejet de puissance/émission extraterrestre) et alpha = gamma (qui est que toutes les pertes thermiques tirent leurs origines de la puissance stellaire).

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Tchargal 18/04/2015 14:13

La peur, la trouille, l'angoisse...
Que d'ego doivent trembler à l'idée d'une intelligence partagée ou pire, supérieure !
Ils invoquent Dieu, la sciences et tous leurs saints pour tenter de se prouver qu'ils sont uniques et que les univers n'ont étés crées que pour eux.
Pauvres humains dont nombre de formes de vie même terrestres n'ont même pas conscience de leur être !

Articles Récents

Liens