Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 00:45
Mars, dieu de la guerre?

Mars, dieu de la guerre?

Conservate igitur rei publicae,judices, civem bonarum artium, bonarum partium, bonorum, vivorum. Promitto hoc vobis et rei publicae spondeo, si modo nos ipsi rei publicae satis fecimus, numquam hunc a nostris rationibus sejunctum fore (DS 274).

 

A l’heure où la planète vit des moments critiques, il est étrange de voir que certaines approches ne semblent se focaliser que sur des armes, fussent-elles de science-fiction. Mais que se passe t’il lorsque la science fiction devient envisageable même si elle n’est pas encore réalisable aujourd’hui ? Histoire sans parole d’une réalité qui nous échappe à travers une conjonction de nouvelles qui semblent marquer l’avènement de l’éclipse. Si l’homme se comporte comme un éléphant dans le magasin de porcelaine de l’altérité, il est fort à parier que des mesures de rétorsion vont, comment dire, se révéler.

 

http://www.universetoday.com/119404/could-the-death-star-destroy-a-planet/

 

Solus Mortis

Solus Mortis

Solus Mortis ou l’étoile de la mort est-elle une pure invention ou pourrait-elle être finalement une réalité ? Pour une solution laser, il faudrait développer 2 * 10^36 joules, ce qui peut paraître énorme, mais notre soleil produisant 3*10^26 joules par seconde, si l’on captait l’entièreté de l’énergie du soleil pendant une semaine et la stockait (je me demande toutefois si l'auteur du papier ne s'est pas trompé d'un facteur 10^4), on aurait de quoi faire le feu d’artifice terrestre. Bien entendu tout ceci est de la pure science fiction pour l’humanité mais est-ce bien le cas pour une civilisation qui disposerait de quelques millions d’années d’avance ?

Mais cette étoile de la mort pourrait-être aussi une pourvoyeuse de bombes à antimatière. Il « suffirait » seulement de 1240 milliards de tonnes d’antimatière. Imaginez une bombe fabriquée d’antimatière de fer, vous n’auriez besoin que d’une sphère de 3 km de diamètre, ce qui pour une étoile de la mort faisant 150 km de diamètre n’est pas vraiment un problème et elle peut en accueillir une bonne palanquée.

Energie

Energie

Il est vrai que la maitrise de l’énergie est une question importante et même si les niveaux d’énergie ne sont pas du tout du même niveau, on ne peut être qu’interpelé par une telle conjonction :

Pour transmettre l'énergie, c'est bien. Comme arme, cela pose question!

Pour transmettre l'énergie, c'est bien. Comme arme, cela pose question!

Pour compléter cette conjonction d’informations, intéressons nous à une article très récent sur « la pluie de fer sur la Terre primordiale qui vient d’être « éclairé » par des nouvelles données émanant tenez-vous bien, de la Z machine !

L’auteur nous explique qu’un mystère jusqu’à présent inexpliqué concerne la teneur en fer de notre planète par rapport à la lune. Le fer est en effet supposé provenir de nombreux impacts qui se sont produits dans le système solaire primordial. Lors de ces bombardements qui ont touché aussi bien la Terre que la Lune, le fer aurait dû être réparti de la même façon sur la lune que sur la Terre. En se basant sur des données expérimentales émanant du laboratoire Sandia[1], les auteurs constatèrent que la pression d’impact expérimentalement requise pour vaporiser le fer s’élève à 507 Giga Pascal[2], soit près de 40 % plus faible que la valeur théorique estimée à 887 GPa. Les astrophysiciens confirment que cette pression est atteinte pendant les étapes finales de la croissance planétaire par accrétion. L’explication du déficit de fer s’explique alors de la façon suivante. Lors des impacts le fer est vaporisé, la Terre bénéficiant d’une force de gravité plus importante le fait retomber sur la planète alors que sur la Lune, une partie s’échappe par l’attraction plus faible.

 

Dernière conjonction avec ceci :

Ceres

Ceres

Cryovolcan, autre mécanisme naturel ou quelques essais de laser infrarouge ?

[1]

Rick Kraus du LLNL-Lawrence Livermore National Laboratory- et les chercheurs Ray Lemke et Seth Root utilisèrent la Z machine pour accélérer le métal à des vitesses extrêmes en utilisant de très forts champs magnétiques. Les chercheurs ont créé et en particulier une cible constituée d’une plaque de fer de 5 mm2 et de 200 microns d’épaisseur sur laquelle ils lancèrent des disques d’aluminium voyageant à 25 km/s. A cette pression d’impact, les ondes de choc créées dans le fer le comprime, le chauffe et, dans l’annulation de pression résultant des ondes de chocs se reflétant sur la surface du fer, le vaporise.

 

[2]

Ne se rapproche t’on pas d’une certaine façon de ceci ?

http://www.ummo-sciences.org/fr/D117.htm

Les raisons se trouvèrent liées à une série de travaux réalisés par eux dans le domaine des très hautes pressions, tendant à comprendre la nature du Neutrinium [le mot espagnol du texte est Neutronio, non trouvé dans un dictionnaire (ndT) mais utilisé en science fiction - voir explications sur Wikipedia ] (un état extrêmement dense de la matière qui ne peut exister que sous les énormes pressions qu'on retrouve au cœur des étoiles à neutrons).

D'autre part la Chine est très avancée dans le domaine des ondes gravitationnelles.

Monsieur : Ne comprenez pas par mes phrases que la Chine a déjà obtenu l'ARME A PLASMA, mais que mon affirmation est celle-ci : ils sont plus proches de l’obtenir que ce qu’ils en pensent eux-mêmes. De fait, ils ont même réussi l’obtention de petites quantités de plasma sans réussir d’abord la polarisation nécessaire des deux champs.

Et qu'évidemment le centre de gravité du pouvoir international se déplacerait vers l'ASIE si cette arme tombait entre les mains de cette puissante Nation. Il n'est pas facile de prévoir toutes les conséquences de la nouvelle structure de forces géopolitiques pour les hommes de Terre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens