Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

14 mars 2015 6 14 /03 /mars /2015 00:53

Alors que l’on délivre le prix Nobel de la paix à un être conscient qui tue par procuration sur la planète entière en utilisant des drones, on oublie de célébrer ceux qui ont, par leur libre arbitre et en leur âme et conscience, évité l’apocalypse. La VIE de cette planète telle que nous la connaissons leur est redevable, aussi alors que les bruits de bottes n’ont jamais été aussi importants, il est crucial de se ressouvenir de ces héros de la planète qui méritent une reconnaissance sans borne, ni limite et de les considérer comme des exemples à suivre dans les temps difficiles que nous allons traverser.

 

Si notre libre arbitre est très limité, cela ne nous empêche pas d’utiliser le peu dont on dispose et de faire vibrer notre âme et notre humanité pour nous conduire loin du précipice entropique que nous concocte le « diable », sur les chemins escarpés de notre devenir.

Vasili Arkhipov.

Vasili Arkhipov.

Vasili Arkhipov :

En pleine crise cubaine, les commandants de trois sous marins russes en route vers Cuba crurent qu’ils étaient attaqués et que la guerre avait commencé. Un groupe de destroyers des Etats-Unis commença effectivement à envoyer des grenades sous marines pour les neutraliser et les obliger à faire surface. Selon le protocole militaire, les commandants des sous marins avaient l’autorisation de lancer des missiles nucléaires si les trois commandants étaient d’accord. Deux dire oui, un dit non, Vasili Arkhipov. Il était opposé au lancement ayant pleinement connaissance de ce que cette première frappe aurait signifié. Il sauva le monde !

Stanislav Petrov

Stanislav Petrov

Stanislov Petrov:

Dans la soirée du 29 septembre 1983, un dysfonctionnement de l’ordinateur d’une station de surveillance du territoire soviétique près de Moscou indiqua de façon erronée une attaque nucléaire par les Etats Unis. L’indicateur de probabilité était de 1, le plus élevé. Dans ce cas, le responsable de la station était Stanislov Petrov. Petrov n’avait pas le pouvoir de lancer une frappe de représailles, cependant il devait passer l’information au commandement central et qui avait seulement quelques minutes pour décider de lancer une contre attaque. Tenant compte qu’avec Ronald Reagan, les relations de l’URSS ne pouvaient être plus mauvaises, Petrov ne respecta pas le protocole militaire et attendit. C’était une fausse alarme et il avait raison car il s’agissait d’un alignement très rare entre le soleil, des nuages d’altitude et le satellite de surveillance.

 

Un rapport de la fondation pour la paix à l’âge nucléaire liste au moins 20 near miss nucléaires qui faillirent dégénérer en conflit nucléaire durant la guerre froide. En 1998, un rapport publié dans le New England Journal of Medecine suggérait que le risque de guerre nucléaire accidentelle avait augmenté depuis la chute de l’union soviétique.

 

Je suggère que chacun de ces évènements a donné lieu à un surveillance étroite par nos visiteurs et que la situation actuelle correspond à une période de suivi très rapprochée de l’humanité.

L'espace d'une vie?

L'espace d'une vie?

CHANCE - FRINE.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens