Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

28 février 2015 6 28 /02 /février /2015 00:24

Que vaut une prédiction lorsqu’elle ne fait que démasquer un processus en cours visant à justifier une guerre mondiale, fut-elle nucléaire, pour conduire le monde dans une impasse ?

Les images tournent en boucle sur les chaînes de télé de nos « démocraties » présentant les méfaits de quelques barbares en train de détruire des vestiges d’une valeur inestimable.

Mais finalement qui pilote ces barbares destructeurs du monde ? Des fanatiques, la religion ou alors plus prosaïquement quelques autres intérêts bien obscurs dont l’objectif principal est de créer ce fameux conflit des civilisations qui formate la conscience de la bien pensance de la domestication, justifiant toutes les exactions?

Le cimeterre symbole du cimetière dans l'Ici?

Le cimeterre symbole du cimetière dans l'Ici?

Une des dernières fois que nous avons vu pareilles horreurs, c’était en mars 2001 où des barbares similaires détruisaient les Bouddhas de Bâmiyân. Six mois plus tard nous avions le 11 septembre.

Histoire sans parole inscrite dans son rôle?

Histoire sans parole inscrite dans son rôle?

Février 2015, l’EI, création pour le moins spontanée dans le paysage mondial qui ne cesse d’étonner par les moyens dont elle dispose, détruit au musée de Mossoul des sculptures et des objets d’une valeur inestimable de la façon la plus stupide et choquante qu’il soit. Que nous prépare t’on cette fois pour dans quelques mois ?

Un attentat nucléaire pour finir d’asseoir la dictature de la pensée unique à travers un conflit de civilisation total et une troisième guerre mondiale qui aura le mérite dans quelques esprits tordus de provoquer une saignée planétaire?

 

Expression de la folie.

Expression de la folie.

Dans toutes ces mécaniques infernales, un grain de silice semble avoir été oublié, un grain qui grippe « électro magnétiquement » ces plans. On ne pourra pas dire que l’on n’avait pas été prévenu, les sources exotiques nous avaient pourtant tenu informés des conséquences de nos actes et des mesures de rétroaction auxquelles nous nous exposions.

Target engagée :

Ce n'était qu'un courrier.

Ce n'était qu'un courrier.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens